AikiAutrement

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

AIKI-MindMap

Vous trouverez des Mind Map, ou cartes mentales, sur un peu tous les sujets repris dans ce blog. Une catégorie un peu fourre tout!

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi 29 juillet 2015

Carte métro AikiMap V2.0

AIKIDO_carte_metro.jpg
Après une longue léthargie le blog va sortir de sa torpeur...
La carte métro heuristique s'est enrichie, mis à part quelques corrections minimes, la version 2-0 de l'Aïki-Map sera le fil rouge du blog (téléchargement en version pdf en fin de l'article).
L'aïkido cartographié par l'utilisation d'un plan de métro détourné offre une vision globale, chaque élément pris isolement, ici les stations, perd une grande partie de son sens. C'est une des représentations possible des différents liens et interactions, d'autres choix conduiraient à d'autres lignes. Par exemple, une ligne "les complémentaires et opposés" jalonnée par les stations "yin/yang", "omoté/ura", "irimi/tenkan", "sankaku/itoemi", "tori/aïté", etc.
De la même manière, étudier une technique d'aïkido en détail, point par point, est insuffisant pour l'intégrer et la reproduire dans des situations différentes. Il faut appréhender le global, les principes et bases, par exemple la distance (ma-aï) qui permet ou pas de la réaliser, ses relations avec d'autres techniques... ou les variations possibles omoté/ura en fonction des situations.
En attendant faite travailler votre cerveau droit, ceux qui ont du mal à se diriger dans ce réseau pour cause de manque de vocabulaire peuvent s'appuyer sur les cartes mentales déjà publiées dont certaines sont mises en exergues sur le bandeau de droite dans la rubrique "en un seul clic".
Je vous conseille également :

mardi 2 décembre 2014

Connaitre le vocabulaire de l'Aïkido : un passage obligé?

180px-The_lines_in_Fencing.pngC'est un sujet très basique : faut il apprendre le vocabulaire de base usuellement utilisé sur les tatami? Le simple fait de dire Shiho nage, induit chez tous les pratiquants d'aïkido une représentation mentale suffisamment commune pour que le sujet évoqué soit sensiblement le même chez tous les individus présents. Pas besoin d'en rajouter. Sur le tatami c'est superflu : l'efficience de la représentation gestuelle est nettement supérieure, elle est indispensable et incomparable. C'est évident, il est tout à fait possible de pratiquer sans acquérir cette sémantique, cependant c'est un outil "pratico-pratique" pour communiquer de manière fluide en dehors du dojo. Mettre un nom sur les choses c'est notre force et notre faiblesse.... à minima c'est quand même plus simple de dire Shiho Nage que : "tu sais la technique où on prend le bras et on fait un pivot pour projeter" etc, etc.
Nous ne sommes pas les seuls à consentir à faire un effort de mémorisation pour communiquer. Sur ce lien http://www.synec-doc.net/escrime/dico_escrime32.pdf et en pièce jointe à cet article "le petit dictionnaire éclectique des termes d'escrime" en 49 pages (!) où on pourra se rendre compte que même si la langue officielle de l'escrime est le Français ce pas aussi simple que ça.
Je profite de ce petit billet pour vous indiquer quelques mises à jour :
Correction de la carte métro aïkido : représentation graphique de la station "omoté-ura"; Article : L'aïkido sur un plan de métro
Mise à jour (erreur plusieurs fois signalée : mélange entre Ryo katate dori et katate ryo te dori) et amélioration de la qualité pour impression en grand format de la Mind Map dans l'article Vocabulaire des techniques d'aïkido.

dimanche 19 octobre 2014

L'aïkido sur un plan de métro

AIKIDO_plan de metro_Shiho nage
L'idée de cette Aïki-Map s'inscrit dans la continuité des cartes heuristiques (Mindmap) que je me suis essayé à produire au travers de ce blog. Le support est un plan de métro détourné de sa fonction d'origine pour revêtir des qualités systémiques en constituant un tout dont les parties interagissent entre elles.
Un des objectifs est de mettre l'aïkido en perspective autrement, laisser de côté les sempiternelles listes de vocabulaire technique sagement empilées et alignées dans un ordre rigide et immuable qui donnent de la pratique l'image d'une succession de processus d'apprentissage linéaires et séquentiels qui mobiliseraient essentiellement les capacités de raisonnement au détriment des potentiels d'imagination, de sensation et d'émotion. L'aïkido est aussi un art de la découverte.

Lire la suite...

dimanche 15 mai 2011

Cartes mentales animées

spicnodes2.gifDans leur version native (xmind, freeplane, freemind,...) les différentes branches des Mindmap se déplient ou se replient sur un simple clic. Les avantages sont évident : découverte progressive du sujet et occupation de la surface disponible de l'écran mieux maîtrisée.
Voici une des solutions alternatives pour la publication sur le web : http://www.spicynodes.org
A titre d'essais, voici une partie des cartes heuristiques publiées dans l'article: Génèse de l'Aïkido : la vie de Morihei Ueshiba.
A chacun ses goûts, trois graphismes différents :
Style 1
Style 2
Style 3

dimanche 10 octobre 2010

Génèse de l'Aïkido : la vie de Morihei Ueshiba.

Voici un exemple de la force des Mindmap pour présenter des d'événements multiples et interdépendants.

Lire la suite...

dimanche 29 novembre 2009

B.A-BA vocabulaire aïkido : glossaire des techniques d'aïkido

Dernier article avant la parution du 1er volet du cahier "B.A BA du vocabulaire de l'Aïkido" consacré au glossaire des techniques d'Aïkido.
Aujourd'hui, deux Mind Map :

  • l'une consacrée aux noms des principales techniques de d'aïkido, les KIHON WAZA - techniques de bases- et quelques HENKA WAZA - techniques complémentaires - .
  • L'autre aux noms des attaques les plus courantes, DORI (saisies), TSUKI (coups ou Atemi waza), GERI (attaques au pied) et UCHI (frappes dans le sens du Bokken)

Lire la suite...

mercredi 11 novembre 2009

B.A-BA vocabulaire aïkido : "pendant la technique"

Cet article se place dans la continuité d'un billet précédent : B.A-BA vocabulaire aïkido : "avant la technique".
Dans le cas d'une saisie TE ODOKI permettra de libérer un poignet de l'emprise du partenaire, sur une attaque Shomen ou Yokomen, IKKYO UNDO - tous les segments du corps et le regard dans le même sens - est un principe qui est mis en évidence. KOKYU respiration qui part du Seka Tenden, favorisera cette utilisation optimale du corps et du potentiel énergétique, épaules relâchées, les gestes partent des hanches, c'est le corps qui transmet sa puissance vers les membres. En fonction de l'attaque et de ses différents paramètres, il faudra adapter le déplacement du corps -TAI SABAKI -. IRIMI ou TENKAN en sont les vecteurs et OMOTE/URA la résultante dont le dosage doit être en adéquation avec la situation vue sous l'aspect de la dialectique du Yin/Yang. Ce principe permettra de "prendre le centre", d'être à l'emplacement optimal qui favorisera une économie de geste et déplacement : le partenaire est mis en rotation autour de Tori qui aura la latitude de placer un ATEMI (attaque d'un point vital) pendant toutes les phases de la réalisation de la technique. Le MA-AI va induire les conditions favorables à une technique plutôt qu'une autre. Le SHISEI, posture correcte, corps droit , est maintenu sans discontinuité. Dès le départ il faut réagir comme si les deux partenaires étaient reliés par un fil ténu et invisible - KI MISUBI -, et aller dans le sens de la force du partenaire : KI NO NAGARE.

Clic sur la MindMap pour agrandir
B_A_BA_Vocabulaire_AIKIDO_realisation__d_une_technique.jpg

dimanche 25 octobre 2009

B.A-BA vocabulaire aïkido : les armes, Boken, Jo et Tanto.

JO, BOKEN et TANTO sont les trois principales armes traditionnelles utilisées en Aïkido. BUKI WAZA est l'ensemble du travail aux armes. On peut travailler BOKEN contre BOKEN, JO contre JO ou TANTO contre TANTO ou encore opérer à un "panachage" : BOKEN contre JO, ... BUKI TORI est l'entraînement à main nue contre une des trois armes précitées. De l'entraînement individuel (par exemple SUBURI au boken) ou des enchaînement (KATA) au Jo (KUMI JO), au Boken (KUMI TACHI), le travail des armes est basé sur les fondements et les principes de l'aïkido : AIKI KEN (au boken, sabre en bois ). AIKI JO (au jo, bâton de 128 cm) et AIKI TANKEN (au tanto, couteau). Ce travail est très différent du KENDO, du JODO ou du AÏDO par exemple. On trouve, sur l'avant, les 3 positions de garde JO DAN KAMAE (garde haute), CHU DAN KAMAE (garde médiane) et GE DAN KAMAE (garde basse). HASSO KAMAE est une garde spécifique sur le côté au niveau de l'épaule ( elle est issue des écoles anciennes dont la pratique en armure avec le casque ne permettait pas de lever le sabre au-dessus de la tête). WAKI KAMAE garde basse vers l'arrière permettait de masquer la longueur de l'arme à l'adversaire. L'ensemble de ces situations offre des outils pédagogiques supplémentaires sur lesquels l'enseignant pourra faire appel pour éclairer une situation étudiée à main nue.
Article précédent : B.A-BA vocabulaire aïkido : situations et méthodes d'entraînement

Clic pour agrandir la Mind Map.
Vocabulaire_de_base__AIKIDO__Les_armes__et_formes_de_travail.jpg

samedi 10 octobre 2009

B.A-BA vocabulaire aïkido : situations et méthodes d'entraînement

DOJO_KODOKAN.jpgTrosième volet du B.A- BA du vocabulaire de base de l'aïkido : après B.A-BA vocabulaire aïkido : le Dojo, lieu de la pratique, les différentes situations et méthodes d'entraînement.


En fonction des ses objectifs pédagogiques, le professeurs d'aïkido va pouvoir s'appuyer sur une large palette d'outils.
Il pourra placer les élèves dans trois situations différentes pour exécuter une technique d'aïkido : TACHI WAZA où les 2 partenaires sont debout ; HAMNI HANDACHI WAZA, où l'un des deux partenaire est debout, l'autre est à genoux ; SUWARI WAZA où les deux partenaires sont à genoux.
Le professeur précisera également la forme de travail : GO NO GEIKO, entraînement statique, où on laisse le partenaire saisir fermement. Ce travail renforce les muscles, tous les segments du corps sont placés dans le même sens c'est GO TAÏ.
Dans la situation JU NO GEIKO, l'entraînement est souple, la technique débute juste avant que la saisie ne soit ferme. Ce travail favorise la fluidité, le corps doit être souple (JU TAÏ), disponible : littéralement EKI TAÏ signifie "(Corps) fluide, liquide".
Deviner quelle va être l'attaque, anticiper, ne pas laisser l'initiative au partenaire est la troisième forme de travail : RYU NO GEIKO, c'est KI TAÏ littéralement "Corps gazeux".
La forme d'entraînement (KEIKO HO) la plus usité dans le dojo est IPPAN GEIKO : Chaque partenaire effectue la technique demandée , à droite et gauche, en règle générale par série de deux. Pour changer le rythme de l'entraînement : KAKARI GEIKO : c'est toujours le même qui attaque sous la même forme ou avec des variations.
TANIZU KAKARI GEIKO est une situation équivalente mais cette fois ci avec plusieurs attaquants. FUTARI GEIKO, situation avec deux attaquants, est une situation plus formelle, la technique "répertoriée dans le catalogue" est exécutée avec deux attaquants.
Pour finir JYU WAZA, RANDORI dans la lexicographie du Judo, correspond à un travail "libre" qui met en évidence en fonction de l'attaque quelle doit être "la bonne réponse".
Au final atteindre TAKEMUSU AIKI qui désigne selon le fondateur de l'aïkido Morihei Ueshiba, la richesse créatrice de l'aïkido, la richesse des situations engendrées par un nombre restreint de principes.

Mind map : clic pour agrandir.

Vocabulaire_de_base_aikido-_Formes_et_methodes_d_entrainement.jpg

dimanche 4 octobre 2009

B.A-BA vocabulaire aïkido : le Dojo, lieu de la pratique.

Après les termes nécessaires pour décrire ce qu'il se passe " juste avant la technique" voir billet précédent B.A-BA vocabulaire aïkido : "avant la technique", aujourd'hui les termes du vocabulaire de l'aïkido pour décrire le Dojo, le lieu de la pratique.

En entrant dans le DOJO, les ZORI sont alignées sur le bord du TATAMI. Avant de débuter le cours tout le monde est en position SEISA. La tenue traditionnelle est composée d'un KEIKOGI (improprement appelé KIMONO), la veste est maintenue par le OBI que l'on distingue avec peine sur les côtés du HAKAMA indifféremment de couleur noir ou bleu nuit. Derrière le professeur -SENSEI - le mur situé face au sud dans un dojo traditionnel, s'appelle le KAMIZA. Sur celui ci, sied le portrait du fondateur de l'aïkido, O SENSEI qui est le titre réservé à Maître Morihei UESHIBA ; cette zone s'appelle le TOKONOMA. En face, le mur s'appelle le SHIMOSA ; là, les élèves sont alignés, de gauche à droite, des plus anciens - SEMPAI - aux moins anciens - KOHAI - les pratiquant d'ancienneté équivalente forment le groupe des DOHAI. Parmi les USHI DESHI, les élèves du dojo, quelques invités - SOTO DESHI - assistent au cours. Le cours va débuter, moment de concentration - MUKSO - avant le salut - REI - comme que le veut le rituel, l'étiquette, REIGI.

Clic pour agrandir la MindMAp
B_A_BA_Vocabulaire_de_base_aikido_le_Dojo.jpg

- page 1 de 2