DOJO_KODOKAN.jpgTrosième volet du B.A- BA du vocabulaire de base de l'aïkido : après B.A-BA vocabulaire aïkido : le Dojo, lieu de la pratique, les différentes situations et méthodes d'entraînement.


En fonction des ses objectifs pédagogiques, le professeurs d'aïkido va pouvoir s'appuyer sur une large palette d'outils.
Il pourra placer les élèves dans trois situations différentes pour exécuter une technique d'aïkido : TACHI WAZA où les 2 partenaires sont debout ; HAMNI HANDACHI WAZA, où l'un des deux partenaire est debout, l'autre est à genoux ; SUWARI WAZA où les deux partenaires sont à genoux.
Le professeur précisera également la forme de travail : GO NO GEIKO, entraînement statique, où on laisse le partenaire saisir fermement. Ce travail renforce les muscles, tous les segments du corps sont placés dans le même sens c'est GO TAÏ.
Dans la situation JU NO GEIKO, l'entraînement est souple, la technique débute juste avant que la saisie ne soit ferme. Ce travail favorise la fluidité, le corps doit être souple (JU TAÏ), disponible : littéralement EKI TAÏ signifie "(Corps) fluide, liquide".
Deviner quelle va être l'attaque, anticiper, ne pas laisser l'initiative au partenaire est la troisième forme de travail : RYU NO GEIKO, c'est KI TAÏ littéralement "Corps gazeux".
La forme d'entraînement (KEIKO HO) la plus usité dans le dojo est IPPAN GEIKO : Chaque partenaire effectue la technique demandée , à droite et gauche, en règle générale par série de deux. Pour changer le rythme de l'entraînement : KAKARI GEIKO : c'est toujours le même qui attaque sous la même forme ou avec des variations.
TANIZU KAKARI GEIKO est une situation équivalente mais cette fois ci avec plusieurs attaquants. FUTARI GEIKO, situation avec deux attaquants, est une situation plus formelle, la technique "répertoriée dans le catalogue" est exécutée avec deux attaquants.
Pour finir JYU WAZA, RANDORI dans la lexicographie du Judo, correspond à un travail "libre" qui met en évidence en fonction de l'attaque quelle doit être "la bonne réponse".
Au final atteindre TAKEMUSU AIKI qui désigne selon le fondateur de l'aïkido Morihei Ueshiba, la richesse créatrice de l'aïkido, la richesse des situations engendrées par un nombre restreint de principes.

Mind map : clic pour agrandir.

Vocabulaire_de_base_aikido-_Formes_et_methodes_d_entrainement.jpg