AikiAutrement

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 19 mars 2016

Aikido et santé

kiancien.JPGJ'ai retrouvé dans mes archives un article paru en 1987 dans la revue Tempo médical. Un bon argumentaire sur les effets bénéfiques que peut avoir sur la santé une pratique régulière de l'aïkido.
ressources_blog.png
Article aikido tempo médical

samedi 10 novembre 2012

Ki no nagare (気の流れ)

eau.JPGKi No Nagare - prononciation nagaré - est un des fondements, une base essentielle de l'aïkido. Ki no nagare c'est "aller dans le même sens", ne pas s'opposer, utiliser la force du partenaire. L'énergie - Ki 氣 - physique et mentale, va être canalisée comme peut l'être l'eau d'une rivière ou d'un fleuve, Naga (re) 流.
Le kanji 流 - Naga (re)- à pour sens "couler, s'écouler", il évoque dans sa forme ancienne le flux naturel et facile de l'eau. Le sens du Kanji 氣 (Ki) a été abordé dans l'article Introduction à la notion de Ki(氣)

Lire la suite...

samedi 28 mars 2009

Introduction à la notion de Ki(氣)

L'idéogramme Ki(氣) est traduit par énergie. étymologiquement (en-ergon en grec), énergie signifie "qui contient (en) l'action (ergon) en puissance". L'énergie est une "puissance, une force", la notion d'énergie se ramène à la description d'un mécanisme, une description des transformations des différents états de la matière. Pour la science, depuis Einstein, énergie et matière ont une valeur équivalente. Cette transformation de la matière, se passage en plusieurs état est rendu par l'idéogramme Ki, prononciation chinoise T'chi.

氣 est composé de 气 et de 米

米 représente les céréales, une botte riz, dont la vapeur, symbolisée par 气, s'élève des grains qui sont en train de cuire. Cette métaphore doit nous inciter à différencier au travers de cette transformation, un groupe d'énergies liées à la terre , énergies très manifestées (matérielles) symbolisées par le riz, et un second groupe d'énergies , plus subtiles, plus ténues (immatérielles), symbolisées par la vapeur qui s'élève.Très synthétiquement on distingue des énergies liées à la terre, que nous pouvons appréhender assez facilement, et des énergies plus difficiles à saisir apparentées au ciel (la vapeur qui s'élève). La cosmologie orientale issue du monde chinois antique place l'homme entre ces deux pôles que sont le ciel et la terre. Cette vision peut être apparentée à ce que nous appelons aujourd'hui la démarche holistique, où l'homme, dans tous les aspects de son activité, est soumis aux influences du cosmos. Afin de mieux rendre cet aspect beaucoup de sinologue - et de spécialistes de médecine chinoise traditionnelle - préfèrent traduire Ki(氣) par souffles. Ainsi, le kI , - les souffles - est la forme existentielle qui préside à toutes les mutations dans le corps humain, tant sur le plan macroscopique que microscopique. Ces mutations issues des énergies les plus "immatérielles" sont qualifiées "Yang", les énergies les plus matérielles sont qualifiées "yin". La distinction entre ces deux familles énergétique n'est pas franche, il n'y a pas d'un côté les énergies de qualité"yin" et de l'autre côté les énergies de qualités "yang". Il faut imaginer une sorte de dosage yin/yang, dosage ordonné par le Tao (Dao ou Do selon le système de translittération), idéogramme (道)- ou Kanji, que nous avons évoqué dans l'article Aï (合) Ki (氣) et Do (道). Ici Do (道) - tao - exprime l'ensemble des mouvements ordonnés de la vie.

Ki (氣) replacé dans le cadre de l'aïkido.

Nous avons vu que Aï (合) et Ki (氣) sont indissociables et que Aï (合) évoque un concept d’union : trois - les 3 lignes du triangle – est à prendre comme un nombre indéterminé. La symbolique de la bouche, l'élément graphique du bas, renvoi à l'idéogramme Ki(氣) et au concept de souffle, d'énergie. Ceci signifie que "trois" contient les énergies du ciel "yang", les énergie de la terre "yin" et leurs mutations au niveau de l'homme qui est positionné entre les deux. Trois est un nombre symbolique qui désigne l'ensemble des mutations énergétiques. Cette façon de poser un nombre déterminé en nombre indéterminé est fréquente dans la pensée orientale. Dans la pratique de l'aïkido "Shi ho nage" technique de projection dans les quatre directions - shi signifiant quatre - est toujours pris dans le sens toutes les directions.
En résumé, Aï (合) Ki (氣) signifie réunir, mettre en synergie, en symbiose, l'ensemble des énergies et des souffles qui nous animent , en d'autres termes, notre potentiel connu ou inconnu - énergie tendino-musculaire, respiration, psychisme,....- ceci en toutes circonstances qu'elles soient ponctuelles ou permanentes.