Introduction de l'aïkido en France

_judo_kawaishi-methode.jpgEn 1951, Minoru Mochizuki (1907- 2003) est invité en Europe pour enseigner le Judo, c'est avec l'aval du fondateur qu'il saisi cette opportunité pour introduire l'aïkido en France. Un an après il est expulsé pour propos antinucléaire. Dès 1952 et jusqu'en 1964 plusieurs élèves du fondateur sont dépêchés pour diffuser l'art de l'aïkido. Ils débarquent sur le sol français handicapés par la barrière de la langue, sans trop savoir ce qui les attends et livrés à eux même sans feuille de route en poche. Tous comprendront rapidement que les différences culturelles entre la France et le Japon rendent illusoire l'idée de faire un "copier-coller" de l'enseignement tel qu'ils l'ont reçu de leur Maître Morihei Ueshiba. Avant eux, Mikinosuke Kawaishi grand expert de judo à déjà fait ce constat. Il vient en France pour la première fois en 1936 puis y réside en grande partie après la guerre. Il se rend compte que les méthodes japonaises ne sont pas vraiment adaptée aux français, il développe donc un système intuitif d'instruction et un ordre numérique des techniques.
(1) Mikinosuke Kawaishi (1889-1969), 10ᵉ dan, judoka japonais pionnier du judo en France.