AikiAutrement

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Tag - vocabulaire aïkido

Fil des billets - Fil des commentaires

dimanche 29 novembre 2009

B.A-BA vocabulaire aïkido : glossaire des techniques d'aïkido

Dernier article avant la parution du 1er volet du cahier "B.A BA du vocabulaire de l'Aïkido" consacré au glossaire des techniques d'Aïkido.
Aujourd'hui, deux Mind Map :

  • l'une consacrée aux noms des principales techniques de d'aïkido, les KIHON WAZA - techniques de bases- et quelques HENKA WAZA - techniques complémentaires - .
  • L'autre aux noms des attaques les plus courantes, DORI (saisies), TSUKI (coups ou Atemi waza), GERI (attaques au pied) et UCHI (frappes dans le sens du Bokken)

Lire la suite...

mercredi 11 novembre 2009

B.A-BA vocabulaire aïkido : "pendant la technique"

Cet article se place dans la continuité d'un billet précédent : B.A-BA vocabulaire aïkido : "avant la technique".
Dans le cas d'une saisie TE ODOKI permettra de libérer un poignet de l'emprise du partenaire, sur une attaque Shomen ou Yokomen, IKKYO UNDO - tous les segments du corps et le regard dans le même sens - est un principe qui est mis en évidence. KOKYU respiration qui part du Seka Tenden, favorisera cette utilisation optimale du corps et du potentiel énergétique, épaules relâchées, les gestes partent des hanches, c'est le corps qui transmet sa puissance vers les membres. En fonction de l'attaque et de ses différents paramètres, il faudra adapter le déplacement du corps -TAI SABAKI -. IRIMI ou TENKAN en sont les vecteurs et OMOTE/URA la résultante dont le dosage doit être en adéquation avec la situation vue sous l'aspect de la dialectique du Yin/Yang. Ce principe permettra de "prendre le centre", d'être à l'emplacement optimal qui favorisera une économie de geste et déplacement : le partenaire est mis en rotation autour de Tori qui aura la latitude de placer un ATEMI (attaque d'un point vital) pendant toutes les phases de la réalisation de la technique. Le MA-AI va induire les conditions favorables à une technique plutôt qu'une autre. Le SHISEI, posture correcte, corps droit , est maintenu sans discontinuité. Dès le départ il faut réagir comme si les deux partenaires étaient reliés par un fil ténu et invisible - KI MISUBI -, et aller dans le sens de la force du partenaire : KI NO NAGARE.

Clic sur la MindMap pour agrandir
B_A_BA_Vocabulaire_AIKIDO_realisation__d_une_technique.jpg

samedi 10 octobre 2009

B.A-BA vocabulaire aïkido : situations et méthodes d'entraînement

DOJO_KODOKAN.jpgTrosième volet du B.A- BA du vocabulaire de base de l'aïkido : après B.A-BA vocabulaire aïkido : le Dojo, lieu de la pratique, les différentes situations et méthodes d'entraînement.


En fonction des ses objectifs pédagogiques, le professeurs d'aïkido va pouvoir s'appuyer sur une large palette d'outils.
Il pourra placer les élèves dans trois situations différentes pour exécuter une technique d'aïkido : TACHI WAZA où les 2 partenaires sont debout ; HAMNI HANDACHI WAZA, où l'un des deux partenaire est debout, l'autre est à genoux ; SUWARI WAZA où les deux partenaires sont à genoux.
Le professeur précisera également la forme de travail : GO NO GEIKO, entraînement statique, où on laisse le partenaire saisir fermement. Ce travail renforce les muscles, tous les segments du corps sont placés dans le même sens c'est GO TAÏ.
Dans la situation JU NO GEIKO, l'entraînement est souple, la technique débute juste avant que la saisie ne soit ferme. Ce travail favorise la fluidité, le corps doit être souple (JU TAÏ), disponible : littéralement EKI TAÏ signifie "(Corps) fluide, liquide".
Deviner quelle va être l'attaque, anticiper, ne pas laisser l'initiative au partenaire est la troisième forme de travail : RYU NO GEIKO, c'est KI TAÏ littéralement "Corps gazeux".
La forme d'entraînement (KEIKO HO) la plus usité dans le dojo est IPPAN GEIKO : Chaque partenaire effectue la technique demandée , à droite et gauche, en règle générale par série de deux. Pour changer le rythme de l'entraînement : KAKARI GEIKO : c'est toujours le même qui attaque sous la même forme ou avec des variations.
TANIZU KAKARI GEIKO est une situation équivalente mais cette fois ci avec plusieurs attaquants. FUTARI GEIKO, situation avec deux attaquants, est une situation plus formelle, la technique "répertoriée dans le catalogue" est exécutée avec deux attaquants.
Pour finir JYU WAZA, RANDORI dans la lexicographie du Judo, correspond à un travail "libre" qui met en évidence en fonction de l'attaque quelle doit être "la bonne réponse".
Au final atteindre TAKEMUSU AIKI qui désigne selon le fondateur de l'aïkido Morihei Ueshiba, la richesse créatrice de l'aïkido, la richesse des situations engendrées par un nombre restreint de principes.

Mind map : clic pour agrandir.

Vocabulaire_de_base_aikido-_Formes_et_methodes_d_entrainement.jpg

dimanche 4 octobre 2009

B.A-BA vocabulaire aïkido : le Dojo, lieu de la pratique.

Après les termes nécessaires pour décrire ce qu'il se passe " juste avant la technique" voir billet précédent B.A-BA vocabulaire aïkido : "avant la technique", aujourd'hui les termes du vocabulaire de l'aïkido pour décrire le Dojo, le lieu de la pratique.

En entrant dans le DOJO, les ZORI sont alignées sur le bord du TATAMI. Avant de débuter le cours tout le monde est en position SEISA. La tenue traditionnelle est composée d'un KEIKOGI (improprement appelé KIMONO), la veste est maintenue par le OBI que l'on distingue avec peine sur les côtés du HAKAMA indifféremment de couleur noir ou bleu nuit. Derrière le professeur -SENSEI - le mur situé face au sud dans un dojo traditionnel, s'appelle le KAMIZA. Sur celui ci, sied le portrait du fondateur de l'aïkido, O SENSEI qui est le titre réservé à Maître Morihei UESHIBA ; cette zone s'appelle le TOKONOMA. En face, le mur s'appelle le SHIMOSA ; là, les élèves sont alignés, de gauche à droite, des plus anciens - SEMPAI - aux moins anciens - KOHAI - les pratiquant d'ancienneté équivalente forment le groupe des DOHAI. Parmi les USHI DESHI, les élèves du dojo, quelques invités - SOTO DESHI - assistent au cours. Le cours va débuter, moment de concentration - MUKSO - avant le salut - REI - comme que le veut le rituel, l'étiquette, REIGI.

Clic pour agrandir la MindMAp
B_A_BA_Vocabulaire_de_base_aikido_le_Dojo.jpg

samedi 26 septembre 2009

B.A-BA vocabulaire aïkido : "avant la technique"

Une série d'articles intitulés "B.A BA" du vocabulaire de l'aïkido destinés aux débutants (ou aux pratiquants qui n'auraient pas encore acquis le vocabulaire minimal). Au final, l'ensemble de ces articles seront regroupés dans une version imprimable "cahier aikiautrement n°2" . Le sujet à déjà été amorcé dans l'article "le vocabulaire technique de l'aïkido"
. L'idée n'est pas de proposer une liste exhaustive sous forme alphabétique, liste que l'on peut trouver un peu partout dans livres et les sites internet.
Le vocabulaire est ici présenté "en situation" : dans ce premier billet, le lecteur est placé au moment où il fait face à son partenaire "juste avant le début d'une technique". A ce moment là, de quel vocabulaire faut il disposer pour décrire la situation?

Mon attitude, ma posture - KAMAE - dépend en partie de la position des pieds qui est propre à la pratique de l'aïkido : triangulaire - SANKAKU ou URA SANKAKU (ITOEMI). De cette position découle la posture du corps, de profil : HAMNI. MIGI HAMNI si j'ai le pied droit devant, HIDARI HAMNI si j'ai le pied gauche devant. Si mon partenaire à le même pied sur le devant on dira que nous sommes en position AI HAMNI, position "comme lorsqu'on se serre la main". Dans le cas inverse , on dira GYAKU HAMNI. La distance - MA AI ou MAWAI - par rapport à mon partenaire est primordiale : pour gérer celle ci je peux me déplacer vers l'avant ou vers l'arrière sur un "pas glissé ou chassé" - TSUGI ASHI - ou en changeant de garde, de pied (marche "normale") AYUMI ASHI.

Clic la MindMap pour agrandir BA_BA_Vocabulaire_aikido_avant_la_technique.jpg

dimanche 24 mai 2009

Vocabulaire des techniques d'aïkido.

Je vous propose aujourd'hui un glossaire, sous forme de MindMap, du vocabulaire des techniques d'aïkido. En quelque sorte "un kit de survie", le minimum vital à connaître. Il ne s'agit pas du glossaire technique de l'aïkido : le périmètre est ici restreint aux techniques, c'est à dire aux principales formes répertoriées dans "le catalogue". Pour ne pas surcharger, l'écriture en idéogramme n'apparaît pas.

Qu'est ce que le catalogue?

Le catalogue regroupe une vingtaine de techniques qui se déclinent en fonction des conditions de départ : position relative des deux partenaires - Gyakuhanmi ou Aïhanmi, attaque de face (Mae) ou sur l'arrière (Ushiro), les deux partenaires étant soit debout (Tachi waza), l'un des deux à genoux (Hanmihandashi waza), ou encore les deux étant à genoux (Suwari waza). La forme technique s'adapte également aux différentes attaques : saisies (dori) ou frappes (uchi, tsuki). Au final on obtient entre 300 et 400 formes différentes non comprises les variations induites par les armes (Jo, Boken et Tanto).
Les témoignages indiquent que le fondateur, Me Ueshiba, n'accordait pas ou peu d'importance à quelque nomenclature technique que ce soit ou n'en faisait il pas état (lire à ce sujet "les maîtres de l'Aïkido") si l'on excepte l'ouvrage "Budo" qu'il a cautionné de son vivant. Ce sont ses Ueshi Deshi (élèves) envoyés à travers le monde pour divulguer l'aïkido qui ont, pour mieux répondre à la culture occidentale, formalisé et regroupé certaines formes techniques (Cf Méthode nationale - Me TAMURA).
Un contenu réduit au strict minimum conférera au catalogue un statut d'outil mnémotechnique intéressant. Rechercher l'exhaustivité serait illusoire : chacune des techniques pouvant se décliner en un nombre de formes quasi illimitées en fonction de la situation, de la morphologie du partenaire, etc.

Apprendre le nom des techniques.

Rien de compliqué! La dénomination d'une technique est une combinaison entre :

  • Les condition de départ
  • Le nom de la technique
  • La saisie ou l'attaque.

C'est pendant et juste après la pratique qu'il faut emmagasiner le vocabulaire en formulant ses propres moyens mnémotechniques, en créant des relations entre les diverses techniques et situations. Par exemple on peut relier "Nikyo" et "Kotegaeshi", le contrôle de l'une visant à une supination du poignet du partenaire, l'autre à la pronation,....Peu à peu tout cela formera un tout.
Vocabulaire_des_techniques_Aikido.jpg Cliquez sur l'image pour agrandir

Ressources.

Budo. Les Enseignements du fondateur de l'Aikido
AIKIDO Méthode Nationale - Nobuyoshi Tamura - (1975) - Epuisé

page 2 de 2 -